Notre équipe

Les investigateurs de 55 centres dans 12 pays européens contribuent au succès de l’étude 4C. L’étude est coordonnée par les coordonnateurs régionaux responsables des bilans cardiovasculaires et veillent au bon déroulement de l’étude dans leur pays ou leur région.

doctor

Franz Schaefer

 

doctor

Karolis Azukaitis

 

doctor-0

Dr. Anke Doyon

Germany

doctor-1

Dr. Daniela Thurn-Valassina

Germany

doctor-2

Dr. Rukshana Shroff

United Kingdom

doctor-3

Dr. Mietek Litwin

Poland

doctor-4

Dr. Aysun K. Bayazit

Turkey

doctor-5

Dr. Anette Melk

Germany

doctor-6

Dr. Ali Duzova

Turkey

doctor-7

Dr. Nur Canpolat

Turkey

doctor-8

Dr. Salim Çaliskan

Turkey

doctor-9

Dr. Mahmut Civilibal

Turkey

doctor-10

Dr. Sevgi Mir

Turkey

doctor-11

Dr. Betül Sözeri

Turkey

doctor-12

Dr. Yelda Bilginer

Turkey

doctor-13

Uwe Querfeld

Germany

Notre histoire

Les patients adultes atteints d'insuffisance rénale chronique courent un risque plus important de mourir d'un événement cardiovasculaire. Le risque est plus élevé chez les jeunes patients atteints d'insuffisance rénale au stade terminal, qui sont presque aussi susceptibles de souffrir de maladies cardiovasculaires que les personnes âgées de la population générale. Des anomalies précoces du cœur et des vaisseaux peuvent être détectées même chez les adolescents atteints de maladie rénale chronique, mais on manque d'informations sur la fréquence, la gravité et l'évolution naturelle de ces changements aux différents stades de l'insuffisance rénale. Les facteurs qui exposent les jeunes patients atteints d'insuffisance rénale chronique au risque de développer une maladie cardiovasculaire précoce et progressive restent mal compris.

 

La population pédiatrique est idéale pour étudier les effets de l’insuffisance rénale chronique sur le cœur et les vaisseaux en raison de l’absence de lésions liées au vieillissement, au diabète et au tabagisme. Afin de mieux comprendre les causes et les conséquences des lésions cardiovasculaires précoces chez les enfants atteints d'insuffisance rénale chronique progressive, un consortium de néphrologues pédiatriques en Europe s'est associé pour réaliser une étude observationnelle prospective à long terme suivant le cœur et les vaisseaux des enfants aux différents stades de la maladie rénale chronique.

0

206

Patients actifs

0

55

Centres participants

0

12

Pays européens

0

29

Investigateurs

Nos objectifs

L’étude 4c suit 704 patients âgés de 6 à 17 ans avec un débit de filtration glomérulaire de 10 à 60 ml/min/1,73m² dans 55 unités de néphrologies de 12 pays européens.

La structure et la fonction du cœur et des grosses artères est régulièrement testée par des méthodes non invasives et les résultats sont comparés à un large groupe d’enfants sains.

De multiples facteurs de risque cliniques, anthropométriques, biochimiques et liés à la prise de médicaments sont surveillés de manière prospective et seront liés à l'état cardiovasculaire des patients.

Une étude d'association pangénomique permettra d'identifier des variants génétiques communs associés à la progression des altérations cardiovasculaires et à l'insuffisance rénale.

Les patients sont suivis dès leur entrée dans le stade de maladie rénale terminale. Les effets de la dialyse et de la greffe sur la santé cardiovasculaire sont colligés dans différentes sous études (4C-D, 4C-T) .

Les effets de l’insuffisance rénale sur la structure des artères et des autres tissus sera étudiée dans des études « biopsies » (4C-A, 4C-P).

Les conséquences rénales et cardiovasculaires à long terme seront étudiées dans un auto-questionnaire en ligne : 4C-suivi.

doctor